Nos Valeurs

Trois amis passionnés de sport et conscients de leur impact sur l’environnement. Voilà notre constat de base et ce qui nous guide pour construire SoroSoro.

Nous voulons pour nos clients des produits à la fois techniques, qui permettent de profiter de leur passion pour le sport de la manière la plus efficace, et respectueuse de l’environnement.

Nous prêtons donc attention au niveau des produits utilisés, au lieu de production, à la manière de fabriquer, aux conditions de transport mais aussi aux conditions de travail des artisans et à leur rémunération.

Pour ce faire, nous souhaitons mettre en avant les petits créateurs qui, partout en France et en Europe, font preuve d’initiative pour changer le monde du sport et le rendre plus vert.

Chacun d’eux est évidemment minutieusement choisi, nos partenaires doivent partager nos valeurs et notre passion. L’objectif est de discuter de sportif à sportif, nous connaissons les attentes des amateurs ou confirmés et nous essayons chaque jour de satisfaire leurs besoins.

Guidés par cette volonté de proposer une alternative aux grandes marques de sport via SoroSoro, nous avons voulu nous inspirer de la philosophie de vie japonaise pour laquelle nous avons beaucoup d’attirance et d’affection.

SoroSoro signifie « petit à petit » en japonais et cela traduit parfaitement ce que nous voulons valoriser avec des marques d’artisans locaux. Un changement d’habitude graduel qui va de la surconsommation à des achats plus sains, plus réfléchis et surtout via des marques en qui nous avons confiance.

Nous ne voulons pas nous adresser simplement aux personnes déjà très impliquées dans la cause environnementale mais aussi aux non-initiés, à ceux qui cherchent la technicité ou le prix bas d’un produit en dépit de la provenance et de la confection du bien.

Nous cherchons donc à prouver à travers nos partenaires qu’un vêtement, ou un accessoire de sport, peut être à la fois très technique et adapté à la pratique de son sport, mais aussi respectueux de la planète et des travailleurs.

Les balles de tennis de demain

Une des premières objections que l’on reçoit quand on discute d’équipements de sport responsables c’est évidemment le fait qu’il n’y a pas vraiment de choix pour certains sports ou équipements spécifiques. En effet, certaines activités semblent encore un peu délaissées par les progrès techniques écologiques. Heureusement les lignes bougent, beaucoup et rapidement.

Le tennis fait encore partie de ces sports mis de côté mais certains acteurs dont nous avons déjà parlé font des efforts qui changent les mentalités : Dominic Thiem, Kevin Anderson… C’est le cas aussi de cette jeune marque néerlandaise : Renewaball. Créée courant 2020 en pleine pandémie, l’objectif est de fournir des balles de tennis écoresponsables aux particuliers mais aussi aux tournois prochainement. Avec un lancement début 2021 aux Pays-Bas, la marque espère rapidement lutter contre la production gigantesque de balles de tennis faites à base de microparticules de plastiques. En effet, rien qu’aux Pays-Bas, c’est près de 5,5 millions de balles chaque année qui sont jetées à la poubelle et donc non recyclées. Dans le monde, 97% des balles sont incinérées ou jetées dans une décharge. 
Cette production déjà très demandeuse en particules de plastiques (polyester et nylon) est souvent faite en Asie de l’Est (98%) et nécessite donc de longs transports pour les livrer en Europe ou en Amérique. 

L’alternative proposée par Renewaball est simple, créer une production circulaire. Le concept réside donc dans le recyclage des balles usées. Pour cela, et grâce à leurs usines en Europe, réduisant donc le transport, la marque collecte, sépare et récupère tous les composants basiques d’une balle afin de les reformer pour en créer une nouvelle, et ce, à l’infini

Ajoutons à cela le fait que les balles Renewaball sont réalisées à base de coton et de laine 100% bio, deux matériaux bien plus respectueux que les particules de plastiques habituelles. Selon le fondateur Marc Rouffaer c’est la balle de tennis que l’on attendait depuis 1960, la première qui ne participe pas à la pollution plastique et on est plutôt d’accord avec lui. 

La dernière touche vient évidemment de l’emballage habituellement fait de plastique bas de gamme, avec cette marque ce sera un emballage 100% recyclé qui gardera les petites balles jaunes sous pression ce qui permettra, pour les balles et le contenant, d’être réutilisables et donc de former les tubes de balles de demain.
 
Renewaball va même plus loin en s’associant avec une banque néerlandaise pour créer des points de récolte de balles dans la plupart des clubs ou associations du pays, ce qui alimentera évidemment sa production mais qui sensibilisera aussi les joueurs et joueuses
 
On espère vivement que cela donnera l’élan à d’autres projets responsables dans ce sport qui a encore un temps de retard sur ce sujet, que ce soit dans la fabrication des raquettes, la pollution engendrée par les tournois professionnels et semi-professionnels (bouteilles plastiques, transport des joueurs et des supporters…)…